Provence en famille

En rando avec les ânes

Aujourd’hui, je me rends à la ferme-gîte « Les oreilles du Luberon » située entre Coustellet et Maubec.

J’ai rendez-vous à 9h et du haut de ses 6 ans, Idalina montre déjà de forts signes d’impatience :
– « Ils sont où les ânes ? »
– « Là, juste derrière le muret apparemment ! » Le cliché s’impose et l’on comprend bien pourquoi Jean-Jacques Langlois, le propriétaire des lieux a choisi d’appeler sa ferme ainsi 😊

L’endroit est paisible, et tout aussi calmement Jean-Jacques rassemble les bêtes pour l’animation.

La préparation est un moment de partage plaisant et important pour la mise en condition des animaux.
On nous montre comment les bâter et Jean-Jacques nous explique quelques fondamentaux. Par exemple, le poids du paquetage ne doit pas excéder 30 kg.
Je m’y attendais mais c’est une confirmation, 😉 je vais devoir marcher 🤫

 

Dans les champs …

Idalina grimpe sur Calisson. C’est le plus âgé de la troupe et certainement le plus sage avec ses oreilles XXL dépassant toutes celles du cheptel…
Notre randonnée – une boucle de 2h d’environ 4.6 km – peut maintenant commencer.

En individuel, les animaux sont loués en toute autonomie avec une carte des randonnées alentours.
Pour les groupes, la promenade est guidée et nous voici partis vers Les Royères. Nous cheminons sur les sentiers, à notre rythme. Enfin… au rythme des gourmands qui inlassablement goûtent, mangent et regoûtent coquelicots et herbes fanées ☺

Et finalement, on les comprend !
En lisière de forêt, nous longeons les champs de blé. Au loin, la colline du Luberon déroule ses flancs pour rejoindre les champs d’oliviers dans une douce senteur de garrigue

 

Ici le thym pousse à profusion !

… A Maubec-le-Vieux

A l’entrée du village, d’autres découvertes nous attendent comme celle du Château restauré de Maubec-le-Vieux ainsi qu’une grande révélation concernant les pierres de taille locales. Elles seraient « vivantes » et très recherchées pour leur vertu isolante. Et oui, avec leurs milliers de micro-organismes nichés au cœur du minéral, ces dalles restent douces et ne retiennent pas la chaleur. De quoi préserver nos voûtes plantaires et retrouver le plaisir de marcher nu-pieds sur la terrasse !

Le chemin du retour nous offre une petite promenade dans les vignes jusqu’au camping municipal d’une quiétude absolue – avant d’emprunter la jolie combe de la Montagnette.

Quelle belle balade mêlant l’animal, le végétal et le minéral.

Je reviens la tête pleine d’images, magnifiques instantanés de l’été 📷. Pour sa part, Idalina a adoré 🤗.

On reviendra ! 🙂 Comme l’a gentiment glissé Idalina dans les grandes GRANDES oreilles de Calisson …😉

La ferme « Les oreilles du Luberon » est ouverte toute l’année sur réservation – http://www.oreilles-luberon.fr/

A noter que le massif du Luberon peut faire l’objet de dispositions spécifiques durant l’été en période de risque incendie.

Photos @Teresa Storm

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *