Provence en famille

Les insectes s’affairent au Naturoptère

Qu'est-ce qu'un insecte ?

Puisque les insectes se font plus discrets dans le jardin en ces jours d’automne, pourquoi ne pas aller les observer bien au chaud, au Naturoptère ?

Même s’ils sont minuscules, les insectes impressionnent petits et grands. Qu’ils soient jugés repoussants (pour certains je dirais même monstrueux) ou malins, voire ingénieux, ces bestioles ne laissent pas indifférents.

Bousiers

Et pour conjurer nos peurs ou grosses appréhensions et mieux connaître leurs secrets, quoi de mieux qu’une visite dans ce centre culturel et pédagogique qui leur est dédié ?

Un petit goût post Halloween pour certains d’entre nous…

1/ Et au commencement fut Jean-Henri Fabre

Si le Naturoptère existe c’est grâce à lui. Non pas qu’il l’ait créé lui-même (il a habité Sérignan-du-Comtat de 1879 à 1915…) mais parce que ce petit village de Vaucluse était  son terrain d’observation favori. Ici, tous les habitants connaissent cet illustre personnage et transmettent leurs souvenirs de génération en génération.

C’est d’ailleurs par un témoignage de Papé à ses petits-enfants que débute la visite, le temps d’une courte vidéo qui présente Jean-Henri Fabre, ses travaux d’entomologiste et l’Harmas, sa propriété, où il étudiait les insectes.

 

2/ Immersion dans le monde des insectes

Après cette introduction, autant vous dire que tout le monde avait hâte de tester ses talents d’entomologiste ! Équipés d’un livret de visite à remplir en famille,  nous nous dirigeons dans la salle d’exposition où chacun a pu, à son rythme, aller au contact des petites bêtes à 6, 8 ou 12 pattes (brrr…).

Livret de visite au Naturoptère

Passant de l’observation des abeilles, grillons ou autres coléoptères, à la manipulation de microscopes, tables d’explications ou écrans de jeux, chacun ordonne sa visite selon ses envies et ses trouvailles. Un vrai bonheur pour les enfants qui peuvent toucher à tout !

Jeu sur écran au Naturoptère Observation au microscope au Naturoptère

Côté parents, on se laisse prendre à l’observation des spécimens les moins « mignons » (ce qui inclut, en ce qui me concerne, tous les insectes hormis les abeilles et les coccinelles…), bien isolés dans leurs terrariums. Si bien que notre vision de citadins évoluant dans des univers aseptisés change petit à petit pour finalement s’émerveiller des prouesses de certains d’entre eux. Mais bon, ils seront toujours plus beaux au Naturoptère que dans mon salon !

L’expérience s’amplifie encore lorsque l’animateur propose de nous présenter les phasmes ou les sauterelles, qui, le temps d’une sortie de leur vivarium, nous livrent toutes les subtilités sur leur physique, leur reproduction ou leur nutrition. On s’y attacherait presque…

Animation phasme au Naturoptère

3/ Un petit tour au jardin

Et parce que les insectes ne vivent pas dans des terrariums en temps normal, la visite propose une déambulation dans un jardin semi-naturel recréant les différents milieux d’évolution des petites bêtes : vergers, mares, potagers…

PotagerMare

Toit végétaliséJardin du Naturoptère

L’occasion aussi de faire un focus sur la diversité des plantes et de leurs usages : plantes potagères, plantes médicinales, décoratives…

 

C’est donc une sortie au chaud mais en immersion dans la Nature qui nous entoure que  le Naturoptère nous fait vivre. Il ne nous reste plus qu’à potasser tout l’hiver pour être incollables sur les insectes dès leur grand retour dans notre jardin au printemps !

 

En pratique

Age : à partir de 5 ans
Temps de visite : environ 2 heures
Lieu : Sérignan-du-Comtat
Tarifs : gratuit pour les moins de 7 ans, 6€ à 7€ par adulte selon la période

Le Naturoptère organise régulièrement des ateliers et conférences. Téléchargez le programme des mois de novembre et décembre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *